Une terre culturelle

Une Terre Culturelle est un projet de développement humain durable qui est fondé sur l’apprentissage interculturel réciproque et continu. Nous élaborons des projets et actions autour de la mise en place d’échanges interculturels qui entrent en lien direct avec les réalités locales. En effet, ces actions abordent des diverses thématiques contemporaines et interdépendantes telles que l’éducation, l’inclusion sociale et l’écologie. En outre, ces actions visent à développer la sensibilité interculturelle des publics. Les participant·e·s à nos projets sont issu·e·s d’une large mixité sociale et ont souvent moins d’opportunités de mobilité.

Nous pensons chaque participant·e, jeune à moins d’opportunité de mobilité, travailleur·se social·e ou professionnel·le d’autres domaines comme acteur·trice de la société dans laquelle il·elle évolue. En se rencontrant, ces personnes issues d’une large mixité sociale déclenchent un processus de croissance citoyenne, d’ouverture et d’engagement quotidien.

Toutes les actions de notre association Une Terre Culturelle s’enracinent  dans l’entreprenariat social et local. La mobilité et la rencontre comme outil de développement permettent d’aller au-delà du préjugé et de faire découvrir d’autres réalités tout en initiant la réflexion sur les liens existant entre chacune d’elles. En effet, c’est en mettant en œuvre ces actions d’éducation à la citoyenneté qu’Une Terre Culturelle contribue à la compréhension des interdépendances entre les problématiques environnementales, sociales, économiques et culturelles dans nos sociétés. Cette étape fait partie du processus d’apprentissage de l’altérité et de l’émergence d’un véritable outil de solidarité locale et internationale.

Notre histoire

Le projet « Une Terre Culturelle » (UTC) naît dans le Centre social Saint-Mauront Bellevue (quartier Félix Pyat) à Marseille au début des années 90. Le Centre Social assure des missions sociales et d’animation pour les habitant·e·s du quartier.

En 1992/1993, un projet avec des jeunes du Portugal (Porto) marque le démarrage des échanges internationaux. Son objectif était d’accompagner ces jeunes dans le montage du projet et de travailler notamment sur la mobilité et sur la stigmatisation dont sont victimes les habitant·e·.e.s du quartier. Cette expérimentation est une réussite et débouche sur d’autres échanges.

L’association Une Terre Culturelle est créée en 2002 et les échanges assumés par le Centre Social prennent fin en 2004. Au démarrage, l’ensemble des activités sont réalisés par des bénévoles. Un collectif d’acteur·trice·s et de jeunes ayant pris part aux premiers échanges de jeunes est réuni autour du projet. L’association recrute un premier salarié en 2006. 

L’OFAJ (Office franco-allemand pour la Jeunesse), qui est un partenaire historique de l’association, propose en 2010 un financement permettant de créer un poste de permanent pédagogique OFAJ. L’équipe salariée grandit au fur et à mesure des projets et du développement des activités pour atteindre 7 personnes en ce début 2018.

2018 est une année de tournant pour l’association avec l’acquisition d’un lieu dans le quartier de Sainte-Marthe dans le 14ème arrondissement de Marseille : la Maison de l’Interculturel et du Volontariat, la Maison IV. Ce lieu hébergera l’équipe salariée et sera surtout une Maison des échanges, lieu de ressources et de vie des échanges interculturels.

L’association Une Terre Culturelle s’est vu remettre, le 12 décembre 2019, à Berlin, le prix De Gaulle-Adenauer par le ministre adjoint chargé des Affaires européennes, Michael Roth et l’ambassadrice de France en Allemagne, Anne-Marie Descôtes. 

Cette distinction est le résultat de près de trente ans autour du projet de mobilité éducative et des échanges internationaux avec des participant-e-s qui n’ont pas l’opportunité de ce genre de programme. Ce prix récompense le travail de notre association, un travail qui perdure grâce à notre public, nos partenaires locaux et internationaux. Nous partageons ce prix, qui est aussi, et avant tout celui de notre public et nos partenaires de terrain qui ont co-construit avec nous ce beau projet associatif d’utilité publique et qui ont aussi partagé avec nous ses valeurs de solidarité, d’ouverture …

Nos objectifs

La mobilité internationale des jeunes 

La mobilité internationale est un véritable outil de développement social et local tout en étant un outil d’insertion professionnelle pour toutes et tous. 

Insertion 

À partir de la mobilité éducative, notre objectif majeur est l’insertion des jeunes autour d’un processus d’apprentissage et de développement de compétences interpersonnelles, sociales, interculturelles et professionnelles. 

L’apprentissage interculturel 

Les projets de l’association s’appuient sur une pédagogie singulière autour de la rencontre des cultures, la valorisation des identités, le dialogue interculturel et le respect mutuel. 

Notre action

L’association Une Terre Culturelle organise des rencontres internationales en direction de jeunes qui possèdent moins d’opportunités de mobilité. De plus, elle développe des formations à l’apprentissage interculturel en direction d’acteurs·rices de terrain du domaine socio-éducatif et culturel.

En outre, l’association propose des diverses missions de stage et de volontariat qui se déroulent tant au niveau local qu’à l’échelle internationale dans le cadre du Service Civique (SCV, SCI, VFA) et du Corps Européen de Solidarité (CES) à environ 150 jeunes par an.

À Marseille, toutes ces actions et projets se déroulent depuis avril 2018 à la Maison de l’Interculturel et du Volontariat (4, Chemin des Bessons, 13014 Marseille). La Maison IV est un espace franco-allemand et euro-méditerranéen ouvert de partage et d’échange qui continue à se réinventer.

Les projets réalisés depuis 1993 grâce au concours de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et des programmes européens ont favorisé, durant la création de l’association Une Terre Culturelle en 2002, la production des actions sur la base de partenariats locaux et internationaux stables et de qualité.

Apprendre l’un de l’Autre, se connaître pour mieux connaître l’Autre   

Lors de chaque rencontre, nos programmes s’articulent autour d’une architecture de base et comprennent :

  • Des exercices de contact, de communication et de cohésion de groupe.
  • Des méthodes de décryptage et décodage, d’exercices interculturels qui favorisent la connaissance de son environnement culturel et la culture de l’Autre.
  • Des exercices et jeux d’animation linguistique qui sensibilisent les participant·e·s à l’apprentissage d’autres langues.
  • Des débats et des rencontres avec les acteurs·trices locaux·les.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close